Ostaria - RPG Politique

Micronation
 
VOTEZ POUR OSTARIA !!

top best forums
Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs du mois
Alexandre de Bretigny
 
Jérôme Plassel
 
Marii
 
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Marii
 
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez | 
 

 Réunion publique : Café républicain organisé à Illonlieu

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexandre de Bretigny
Premier Ministre
avatar

Messages : 301
Date d'inscription : 04/11/2017
Age : 36

Feuille de personnage
Carte d'identité & Passeport - Fin de Validité : 15/07/2019
Carte Diplomatique - Fin de Validité :
Carte Visa Touriste - Fin de Validité :

MessageSujet: Réunion publique : Café républicain organisé à Illonlieu   Dim 12 Nov - 23:48

Durant le tractage de la matinée, les citoyens d'Illonlieu avaient été cordialement invités a un Café Républicain organisé par les membres du MUR aidé par des élus du parti venant de Cavour mais également du continent, venus soutenir la campagne en faveur du oui au référendum.

Le Café du Lion d'Or, une vaste brasserie des grands boulevards de la ville avait été réservé pour l'occasion. La nouvelle avait fait grand bruit et de nombreux citoyens d'Illonlieu mais également des villes voisines avaient fait le déplacement. Le service d'ordre du MUR veillait au grain et avait repoussés plusieurs agitateurs merksistes qui avait essayé de s'infiltrer dans la réunion, l'un d'entre eux avait même essayé de faire rentrer un lot de grenades lacrymogènes mais avait été retenu à l'entrée.

L'évènement réunissait à la base des militants, mais un grand nombre de curieux se présentèrent ce soir là. Et c'est plus de trois cents personnes se pressaient dans le café, les serveurs et les serveuses passaient laborieusement entre les tables, leurs plateaux chargés de boissons et d'amuses-gueules. Les portes étaient restées ouvertes et malgré le froid, la terrasse était bondée, des convives de l'intérieur sortaient régulièrement et de gros volutes de fumée étaient visibles de loin, sublimés par la lumière des lampadaires.

Sur la tribune, les intervenants attendaient l'orateur qui allait animer la soirée en sirotant pour certains une bière, pour d'autre un jus de fruit en discutant. Les premières agoras se lancèrent à l'initiative de militants du parti, dans les coins de la salle, ils animèrent des tables rondes sur des sujets divers : les grandes réalisations des deux premières républiques ostariennes, les forces et les faiblesses de ce qu'on appelait déjà "la Constitution Plassel", la place du parlement dans le contrôle du gouvernement... Des rapporteurs prenaient notes des échanges sur des ordinateurs portables disposés un peu partout. Le résultat des échanges formeront une contribution des citoyens d'Illonlieu sur les institutions ostariennes que le président délégué de la région pour le MUR avait promis de transmettre au Premier Ministre en personne. L'acte était symbolique mais il montrait la volonté du parti de rapprocher le gouvernement et le peuple.

Parallèlement, plusieurs caméras retransmettait la soirée en direct sur les réseaux sociaux, les comptes de tout les leaders et militants présents ayant eu consigne de la cellule communication de la section de partager le live et ses contenus. L'expérimentation, portée par quelques chargés de communication fraichement émoulus de leurs facultés d'affaires publiques, faisait que ce type d'évènement était diffusés de cette façon pour la première fois dans le pays.

Il était 23h, bien que l'heure fut tardive ce n'est que quelques personnes qui étaient parties, la grande majorité des présents passaient de tables en table quand les notables présents regagnèrent la tribune, le secrétaire du parti local prit la parole au micro :


Secrétaire Henning : Mesdames, messieurs, s'il vous plait, nous vous remercions tous pour votre participation à nos tables rondes. Il est beau de voir qu'autant de citoyens aient fait le déplacement pour échanger avec nous ! Maintenant, et pour clore notre belle soirée, je vous prie de bien vouloir regagner vos places. J'ai l'honneur de passer la parole au nouveau président délégué du MUR pour Cavour, notre cher camarade Alexandre de Brétigny !

Les militants applaudirent immédiatement l'homme qui se leva subitement pour gagner la tribune, le reste de la salle suivit le mouvement. Alexandre de Brétigny n'était pas a proprement parler une figure connue de tous mais le nom sonnait particulièrement dans l'oreille de certains. Mais il était une des étoiles montantes du parti républicain de Plassel. A Illonlieu, on le connaissait pour des raisons moins liées a ses engagements. Il était impliqué dans la vie locale, il avait été un acteur de la résistance anti-merksiste quand Illonlieu était la capitale de la dictature établie par le MAP. Son réseau de résistance avait participé a de nombreuses actions de sabotage contre l'ennemi et empêché plusieurs convois de prisonniers politiques de quitter la ville pour rejoindre les camps de la mort merksistes établis dans l'arrière pays.

Alexandre prit le micro, tapant en même temps dans l'épaule du Secrétaire de section en riant. Il regarda alors la foule et commença :


"Citoyens, bonsoir !

C'est une vraie surprise de vous voir si nombreux ce soir et un plaisir ! C'est un plaisir de voir que la chose publique continue d'intéresser autant les gens. Notre pays se remet d'une série de crises terribles, nous aurions toutes les bonnes raisons de ne penser qu'a nous, à sauver et a reconstruire nos vies. Au final, c'est de certains de ceux qui nous ont commandé, légitimement ou non, que sont venus nos malheurs.

Et malgré tout, vous êtes là ! Illonlieu et notre belle île de Cavour ont vécu cette période d'une façon singulière, il faut l'admettre. Les continentaux ont vécus le coup d'état royaliste, les batailles parfois violentes menées par les mercenaires du nouveau roi, ils ont vu les troupes républicaines balayées, les troupes royales lancer une bombe nucléaire dans la mer a quelques kilomètres des côtes. Et puis la république est tombée et nous avons été abandonnés par nos troupes et nos alliés.

Pour eux, la république était morte, le roi l'avait remplacée.

Et nous ? Nous avons connu l'enfer ! Les merksistes du MAP ont pris le pouvoir, tué nos élites, déportés ceux qui se sont battus contre eux. Nous avons vu le nouveau royaume nous abandonner à notre sort, puis nous avons vu des états merksistes amener des armes et des conseillers militaires pour aider a fortifier la dictature merksiste par le développement de son armée. Nous avons été violés ! Battus ! Tués ! En tant que cavourois, nous n'avons de salut a attendre, ni du Roi, ni des criminels psychopathes qui se donnent le nom de merksistes et qui doivent être enchainés et jugés !

La voix de Brétigny, forte mais posée au début du discours s'était élévée, on sentait dans la voix forte, une colère froide et une indignation sensible.
La salle répondit par un applaudissement enthousiaste.


La République n'est pas seulement le régime naturel pour Ostaria, la République a protégé Cavour. Quand la République a vascillé, le destin de Cavour a été définitivement bouleversé.

Rares sont les familles cavouroises qui ne comptent pas au moins une personne touchée par la dictature, un parent prisonnier dans le meilleur des cas, blessés ou pire, parfois tué ou disparu. Notre génération et la suivante connaitra dans sa chair le prix de la liberté, et c'est ce qui fait que nous avons l'impérieux devoir de choisir le mode de gouvernement qui garantira à jamais la paix et la liberté à chacun !

Et c'est pour cela que je voterai en faveur du projet de Constitution du Premier Ministre Plassel et que j'encourage tout les cavourois progressistes et démocrates à voter OUI le 22 novembre !

Cavour à plus souffert qu'aucune autre région, nous devrons montrer l'exemple et je m'engage ce soir, à aller à la rencontre de tous les citoyens qui le souhaitent, auprès de tout ceux qui doutent pour les aider a dissiper les doutes pour aller ensemble de l'avant !

Citoyens ! C'est l'heure ! Nous avons eu le Roi, maintenant empêchons le dictateur Carmel de s'emparer du pouvoir et de barrer la route à la République !

Les applaudissements durèrent quatre longues minutes, puis on entonna ensuite l'hymne ostarien qui, reprit par les spectateurs massés sur le trottoir à l'extérieur, résonna dans toute la rue.

Alexandre reprit brièvement la parole :


Merci à tous d'être venus ! Et prenez date, le Mouvement Uni pour la République organisera un grand meeting en faveur du OUI, mercredi 15 novembre au Stade Olympique d'Illonlieu. Venez y, amenez y vos amis et vos familles !

Le Secrétaire de section reprit la parole :

Secrétaire Henning : Je remercie notre président pour son intervention ! Celle ci clôt notre premier Café Républicain. Le café reste ouvert pendant encore une heure, vous avez donc tout le temps de finir vos discussions ! Bonne soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Réunion publique : Café républicain organisé à Illonlieu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La réunion publique
» Réunion publique jeudi 13 février ENSEMBLE, réveillons Fontenay !
» SPL - Société Publique Locale
» Procureur de la république
» [974] Réunion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostaria - RPG Politique :: Régions & Communes :: Région de Cavour :: Illonlieu-
Sauter vers: