Ostaria - RPG Politique

Micronation
 
Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs du mois
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez
 

 Meeting de Nicolas Barouel

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas Barouel

Nicolas Barouel

Messages : 121
Date d'inscription : 16/05/2016
Age : 29
Fonction : Président et fondateur du parti Travailliste-liberal

Meeting de Nicolas Barouel  Empty
MessageSujet: Meeting de Nicolas Barouel    Meeting de Nicolas Barouel  EmptyVen 3 Juin - 13:05

Comment douter, en vous voyant, de la réalité de la profondeur et de la force de la vague du changement qui s'est formée à Ostaria qui va trouver, len juin, son premier acte ? Comment douter, à voir cet immense Salle de congrès rempli par tant d'amitié, tant de chaleur et, ce n'est pas un jeu de mots, tant d'affection et tant d'engagement, que ce que nous sommes en train d'apporter à la vie politique française est sans précédent et, à coup sûr, rien ne l'arrêtera ?

Je veux vous dire merci pour votre présence si nombreuse.

Mes amis, vous qui êtes ici, vous qui me regardez de loin, de plus loin même, je suis venu vous parler d'Ostaria et donc de la République. Je suis venu vous parler d'Ostaria qui souffre, mais aussi d'Ostaria qui espère. Je suis venu vous parler d'Ostaria d’aujourd'hui – une page est en train de s’effacer – et d'Ostaria demain – nous sommes en train de l’écrire. Je suis venu vous parler d'Ostaria que nous allons construire en juin.

Chacune, chacun, ici, plus loin, en métropole, en Outre-mer a son histoire, ses racines, son parcours, ses préférences, sa singularité. Mais nous appartenons à la même Nation, avec ses valeurs, ses principes, sa culture, sa langue, ses institutions et nous aspirons donc au même avenir. L’enjeu de cette campagne qui commence, n’allez pas le chercher dans un affrontement partisan. L’enjeu de cette campagne va bien au-delà de nous, de la droite. L’enjeu de cette campagne, à trois mois du premier tour, c’est Ostaria.

Devant vous rassemblés, foule nombreuse, des milliers, je ressens une profonde émotion, celle d’exprimer votre conviction, votre volonté, votre espérance. Je mesure la fierté d’avoir été désigné par des primaires citoyennes comme candidat à l’élection présidentielle. J’ai conscience de la tâche qui est la mienne : incarner le changement, faire gagner la Gauche et redonner confiance à la France.

Nous sommes ici, mes chers amis, pour changer le destin de notre pays. Je suis prêt à assumer cette responsabilité et donc à vous dire quelle est ma conception de la présidence de la République, et ce qui justifie que je me présente aujourd'hui. Quelle est la plus grande mission que de présider la République d'Ostaria?

Pésider la République, c’est se dévouer à l’intérêt général, dont toute décision doit procéder. C’est éprouver Ostaria par sa raison et dans son cœur. C’est prolonger l’histoire de notre pays, qui vient de loin, avant la République, avec la République, et qui a souvent, si souvent éclairé l’histoire du monde. C’est se situer à cette hauteur. C’est s’en montrer digne, partout, en tout lieu et dans tous les actes qu’exige la fonction présidentielle.

Présider la République, c’est préserver l’Etat, sa neutralité, son intégrité, face aux puissances d’argent, face aux clientèles, face au communautarisme. Présider la République, c’est être viscéralement attaché à la laïcité, car c’est une valeur qui libère et qui protège.

Présider la République, c’est refuser que tout procède d’un seul homme, d’un seul raisonnement, d’un seul parti, qui risque d’ailleurs de devenir un clan. Présider la République, c’est élargir les droits du Parlement. C’est reconnaître les collectivités locales dans leur liberté. C’est engager un nouvel acte de la décentralisation. C’est promouvoir les partenaires sociaux. C’est reconnaître leur rôle dans la Constitution. C’est faire participer les citoyens aux grands débats qui les concernent, et le premier sera l’avenir de l’énergie en Ostaria.

Présider la République, c’est choisir les femmes, les hommes qui gouverneront la en respectant leurs compétences, et d’abord celles du Premier ministre. Présider la République, c’est accepter de partager le pouvoir de nomination aux plus hautes fonctions. C’est aussi ne pas nommer le président ou les présidents des chaînes ou des radios du service public audiovisuel et laisser cette mission à une autorité indépendante.

Présider la République, c’est faire respecter les lois pour tous, partout, sans faveur pour les proches, sans faiblesse pour les puissants, en garantissant l’indépendance de la justice, en écartant toute intervention du pouvoir sur les affaires, en préservant la liberté de la presse, en protégeant ses sources d’information, en n’utilisant pas le renseignement ou la police à des fins personnelles ou politiques. Présider la République, c’est être impitoyable à l’égard de la corruption. Et malheur aux élus qui y succomberont! Présider la République, c’est rassembler, c’est réconcilier, c’est unir, sans jamais rien perdre de la direction à suivre. C’est écarter la stigmatisation, la division, la suspicion, les oppositions entre ostariens, ceux qui seraient là depuis toujours, ceux qui seraient là depuis moins longtemps.

Présider la République, c’est élever et ne jamais abaisser. Présider la République, c’est être ferme, ferme y compris à l’égard de l’immigration clandestine et de ceux qui l’exploitent. Mais c’est traiter dignement les étrangers en situation régulière et ceux qui ont vocation à l’être sur la base de critères objectifs. C’est accueillir les étudiants étrangers qui veulent apprendre dans notre pays pour enrichir le leur et qui font rayonner la Ostaria. Et aucune circulaire ne doit empêcher de circuler les étudiants, les savants, les artistes qui viennent ici pour donner le meilleur d’eux-mêmes.

Présider la République, c’est porter les valeurs d'Ostaria dans le monde. C’est considérer les autres peuples pour qu’ils nous estiment en retour. C’est s’abstenir de faire la leçon, y compris sur leur place dans l’histoire. C’est ne jamais transiger avec les fondements du génie ostarien  qui sont l’esprit de liberté, la défense des droits de l’homme et l'attachement à la diversité culturelle .
 Présider la République, c’est ne pas inviter les dictateurs en grand appareil à Lunont.

Présider la République enfin, c’est donner le meilleur de soi-même, sans jamais attendre en retour récompense ni même reconnaissance. C’est être ambitieux pour son pays et humble pour soi-même. C’est se donner pleinement, entièrement à la cause que l’on a choisie, la seule cause qui vaille : servir Ostaria. Présider la République, c’est mettre toute la puissance de l’Etat au service des citoyens. C’est donner l’exemple, y compris dans son comportement et pour sa propre rémunération. Et je ne dis pas cela par facilité ou par commodité ou pour plaire, mais tout simplement parce que ce doit être un principe. Je réduirai de 30% les indemnités du Président et des membres du gouvernement, tout simplement pour donner l’exemple au moment où, précisément, des efforts sont demandés à nos concitoyens.

Présider la République, c’est à cette fonction que je me suis préparé. J’en sais la grandeur, la dureté. Je veux le faire en étant digne de votre confiance et en restant fidèle à moi-même. Tout dans ma vie m’a préparé à cette échéance : mes engagements, mes responsabilités, mes réussites, mes épreuves. J’ai toujours suivi la ligne que je m’étais fixée.

Je suis de Gauche, je ne l’ai pas reçue en héritage. Il m’a fallu décider lucidement d’aller vers elle. J’ai grandi à Lunont dans une famille conservatiste. Mais cette famille m’a donné la liberté de choisir, par son éducation. Je remercie mes parents. Mon père, parce qu’il avait des idées contraires aux miennes et qu’il m’a aidé à affirmer mes convictions. Ma mère, parce qu’elle avait l’âme généreuse et qu’elle m’a transmis ce qu’il est de plus beau : l’ambition d’être utile.

La Gauche, je l’ai choisie, je l’ai aimée, je l’ai rêvée. La Gauche, je l’ai défendue fermement dans ses réalisations :La Gauche, je l’ai servie comme élu de la République.

Pour le changement voté PTL !

_________________
Nicolas Barouel
Président et fondateur du parti Travailliste-liberal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hector Johnson

Hector Johnson

Messages : 137
Date d'inscription : 28/01/2016
Age : 27

Meeting de Nicolas Barouel  Empty
MessageSujet: Re: Meeting de Nicolas Barouel    Meeting de Nicolas Barouel  EmptySam 4 Juin - 23:58

Hector Johnson prit la parole ensuite.

Ostarien, Ostarienne

Dimanche vous aurez un choix judicieux a faire, un choix qui pourrait changer le dynamisme de notre pays.
Durant cet campagne Monsieur Barouel nous a montré qu'il était proche de ses citoyens, connait la réalité du terrain.
Durant cet campagne Monsieur Barouel nous a épaté par ses discours fort, c'est pourquoi aujourd'hui le Parti Ostarien apportons toute notre soutien à sa candidature.

La gauche doit s'unir, la gauche doit gagner pour ensemble remporter les législatives car oui en ce moment la droite détient la majorité absolu.

Dimanche votons pour l'unité, Dimanche votons pour une cohésion, Dimanche votons pour la victoire !
Dimanche votez Nicolas Barouel !
Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Meeting de Nicolas Barouel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostaria - RPG Politique :: Les Archives :: Archives :: Archives version anciennes-
Sauter vers: