Ostaria - RPG Politique

Micronation
 
VOTEZ POUR OSTARIA !!

top best forums
Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs du mois
Jérôme Plassel
 
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez | 
 

 Bureau du premier ministre

Aller en bas 
AuteurMessage
François Dickson
Membre de la Haute Cour Constitutionnelle
avatar

Messages : 993
Date d'inscription : 08/01/2016
Age : 27

MessageSujet: Bureau du premier ministre    Sam 18 Aoû - 22:59


_________________
Fondateur du Mouvement "Ensemble !"
Président d'honneur du Mouvement "Ensemble !"
Président du Conseil National Mouvement "Ensemble !"
Président Délégué de la Région Brifalle

-----------------------------
Candidat Tête de Liste - Régional Brifalle
Candidat Tête de Liste - Municipal Condail
------------------------------

Ancien 1er président de la république & intérim d'Ostaria
Ancien Ministre des Affaires Étrangères - Gouvernement Plassel II 
Ancien président du Parti Ostarien  du Peuple
Ancien président du parti Les Démocrates
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey Simkos

avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 16/05/2016
Age : 43

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Dim 19 Aoû - 3:23

Le chef du renseignement arriva au secrétariat du Premier ministre, il demanda à s'entretenir avec ce dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Bretigny
Premier Ministre
avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 04/11/2017
Age : 36

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Mar 21 Aoû - 22:29

Le directeur de cabinet prévint le Premier Ministre de l'arrivée du Directeur Général des Renseignements Ostariens. Le chef du gouvernement le reçut dans la soirée dans son bureau de l'Hôtel d'Allias.

Brétigny : Bonjour monsieur Simkos, je suis heureux d'enfin pouvoir vous rencontrer ! Et d'ailleurs votre visite tombe plutôt bien, le pays se relance et nous aurons besoin de tout le monde.

Aviez vous un motif particulier à cette visite ?

_________________
Alexandre de Brétigny
Premier Ministre

Maire d'Illonlieu
Conseiller régional de Cavour
Président du groupe "Républicains et démocrates cavouriens" (MUR) au Conseil Régional de Cavour

Président-délégué du Mouvement Uni pour la République pour la Région de Cavour
Porte parole du Mouvement Uni pour la République

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeffrey Simkos

avatar

Messages : 142
Date d'inscription : 16/05/2016
Age : 43

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Mer 22 Aoû - 19:03

Monsieur le Premier ministre, bonjour à vous. 


Je viens pour faire ensemble un point sur la situation du pays au niveau du renseignement, défense et sécurité, en effet mes services n'a plus de nouvelles du ministère de l'intérieur depuis un moment. 


Dernière édition par Jeffrey Simkos le Mer 22 Aoû - 21:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Bretigny
Premier Ministre
avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 04/11/2017
Age : 36

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Mer 22 Aoû - 19:36

Brétigny : Vous voulez faire le point... Hum... Eh bien je vous en prie, je vous écoute. Pour le reste, oui les activités publiques ont été quelques peu ralenties ces derniers mois, comme beaucoup d'autres choses. Mais nous sommes à nouveau à l'oeuvre.

_________________
Alexandre de Brétigny
Premier Ministre

Maire d'Illonlieu
Conseiller régional de Cavour
Président du groupe "Républicains et démocrates cavouriens" (MUR) au Conseil Régional de Cavour

Président-délégué du Mouvement Uni pour la République pour la Région de Cavour
Porte parole du Mouvement Uni pour la République

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Bretigny
Premier Ministre
avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 04/11/2017
Age : 36

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Dim 11 Nov - 17:31

Un ange passa... plusieurs fois.

Brétigny : Ahem... et donc votre rapport ?

_________________
Alexandre de Brétigny
Premier Ministre

Maire d'Illonlieu
Conseiller régional de Cavour
Président du groupe "Républicains et démocrates cavouriens" (MUR) au Conseil Régional de Cavour

Président-délégué du Mouvement Uni pour la République pour la Région de Cavour
Porte parole du Mouvement Uni pour la République

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme Plassel
Président de la République
avatar

Messages : 1243
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 44

Feuille de personnage
Profession: Président de la République
Parti ou tendance politique: Mouvement Uni pour la République

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Dim 11 Nov - 18:03

Spoiler:
 

_________________
Jérôme Plassel, président de la République d'Ostaria (MUR).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Bretigny
Premier Ministre
avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 04/11/2017
Age : 36

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Dim 11 Nov - 18:04

Spoiler:
 

_________________
Alexandre de Brétigny
Premier Ministre

Maire d'Illonlieu
Conseiller régional de Cavour
Président du groupe "Républicains et démocrates cavouriens" (MUR) au Conseil Régional de Cavour

Président-délégué du Mouvement Uni pour la République pour la Région de Cavour
Porte parole du Mouvement Uni pour la République

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Dubois
Membre de la Haute Cour Constitutionnelle
avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 60

Feuille de personnage
Profession: Membre de la Haute Cour Constitutionnelle, chargé du recensement, de la Commission Électorale et de l'ISO
Parti ou tendance politique: Devoir de réserve

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Mar 13 Nov - 18:08

Spoiler:
 

Archibald Leduc se présenta au bureau du Premier Ministre, à la demande de celui-ci. "Vous vous présenterez toutes affaires cessantes à la réception de la présente", avait-il écrit ; le chef d'état-major s'était offert le luxe de se faire désirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Bretigny
Premier Ministre
avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 04/11/2017
Age : 36

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Mar 13 Nov - 19:17

Introduit dans le bureau du Premier Ministre par les huissiers, ce dernier n'était pas là. Son assistante avait prévenu le général que le Premier Ministre terminait une réunion préparatoire au projet de création d'un Panthéon républicain.

L'assistante proposa un café au Général en attendant. Ce dernier servi, il fut rejoint par son hôte quelques minutes plus tard. On sentait que sa journée avait commencé tôt, mais le jeune Premier Ministre gardait son dynamisme.

Les deux hommes se saluèrent chaleureusement, puis Alexandre contourna son bureau pour s'y installer.


Brétigny : Eh bien Général, il me semble que c'est la première fois que nous nous rencontrons. Il était temps !

* rire *

Brétigny : Je voulais voir plusieurs choses avec vous. J'ignore si vous en êtes informé, mais nous devrions proposer une réforme des forces armées à l'Assemblée prochainement. Les choses se mettent doucement en place mais il me semblait important que l'Armée Ostarienne soit associée a ces réflexions. Nous pensons revoir le format, le dispositif et l'équipement des forces armées, toutes armes confondues.

Serait il possible de compter sur vous pour nous aider ?

Pour le reste, le capitaine d'Outremont qui est détaché auprès de votre Etat-major comme représentant du gouvernement m'a fait part de prises de contacts curieuses venant de représentants royalistes.

Nous avons appris par ailleurs que les usines Delfrous avaient repris leurs activités et les royalistes, bien qu'ultra-minoritaires, semblent bouger à nouveau. Je souhaitais avoir vos retours à ce sujet afin de savoir si nous avions de quoi nous inquiéter.


Ayant fini de cadrer les sujets de la rencontre, il laissa la parole au général.

_________________
Alexandre de Brétigny
Premier Ministre

Maire d'Illonlieu
Conseiller régional de Cavour
Président du groupe "Républicains et démocrates cavouriens" (MUR) au Conseil Régional de Cavour

Président-délégué du Mouvement Uni pour la République pour la Région de Cavour
Porte parole du Mouvement Uni pour la République

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Dubois
Membre de la Haute Cour Constitutionnelle
avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 60

Feuille de personnage
Profession: Membre de la Haute Cour Constitutionnelle, chargé du recensement, de la Commission Électorale et de l'ISO
Parti ou tendance politique: Devoir de réserve

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Mar 13 Nov - 19:46

Archibald Leduc : Bonjour, monsieur le Premier Ministre ! Je suis honoré de vous rencontrer enfin !

Une réforme des forces armées ? Il était temps, il était temps ... on est toujours au même point qu'avant la guerre civile ... enfin bref. Je vous aiderai bien entendu, ainsi que mon devoir l'ordonne !

En effet, les royalistes ont à plusieurs reprises demandé une prise de contact avec les hauts dirigeants de l'état-major, dont moi-même. Évidemment, nous n'avons jamais donné suite à ces demandes et n'avons jamais reçu quiconque ayant un lien avec ces traîtres.


Sa voix était devenue légèrement plus aiguë pendant cette dernière phrase, car il savait qu'il mentait à un supérieur hiérarchique - mais c'était un civil, et Leduc n'aimait pas être sous le commandement de civils - ; cependant, la différence était difficilement perceptible. Le général espérait que le Premier Ministre ne l'ait pas remarqué.

À mon sens, les forces armées ostariennes, dont l'effectif n'a pas bougé depuis la fin de la monarchie - la vraie, pas celle de Delfrous -, serait presque aussi vulnérable à une attaque d'envergure comme celle que nous avons connue l'an dernier qu'à cette période. En ce qui concerne la surveillance des Delfrous, ce n'est pas mon domaine ; je n'ai pas entendu parler d'une quelconque force, ou d'une quelconque menace contre la République.

Il avala difficilement sa salive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Bretigny
Premier Ministre
avatar

Messages : 311
Date d'inscription : 04/11/2017
Age : 36

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Mer 14 Nov - 19:53

Archibald Leduc : Bonjour, monsieur le Premier Ministre ! Je suis honoré de vous rencontrer enfin !

Brétigny : C'est un plaisir partagé général, je vous remercie !

Leduc : Une réforme des forces armées ? Il était temps, il était temps... on est toujours au même point qu'avant la guerre civile ... enfin bref. Je vous aiderai bien entendu, ainsi que mon devoir l'ordonne !

Brétigny : Je ne peux que saluer votre enthousiasme, nous avons beaucoup de travail. Et je tiens à faire savoir aux soldats qui défendent notre pays que leur sort nous importe comme il importe à tous les ostariens. Le devoir de notre gouvernement ici est de donner à l'Armée les moyens pour défendre la République et ses citoyens.

Leduc : En effet, les royalistes ont à plusieurs reprises demandé une prise de contact avec les hauts dirigeants de l'état-major, dont moi-même. Évidemment, nous n'avons jamais donné suite à ces demandes et n'avons jamais reçu quiconque ayant un lien avec ces traîtres.

Puis, revenant sur la question de l'armée :

Leduc : À mon sens, les forces armées ostariennes, dont l'effectif n'a pas bougé depuis la fin de la monarchie - la vraie, pas celle de Delfrous -, serait presque aussi vulnérable à une attaque d'envergure comme celle que nous avons connue l'an dernier qu'à cette période. En ce qui concerne la surveillance des Delfrous, ce n'est pas mon domaine ; je n'ai pas entendu parler d'une quelconque force, ou d'une quelconque menace contre la République.

Alexandre marqua une pause après que le général eut terminé. L'assistante apporta un café au Premier Ministre qui ajouta un peu de sucre en posant la soucoupe sur la table. Touillant ostensiblement son mélange, il parut un instant pensif. Puis reprit.

Brétigny : Le Président, le gouvernement et moi même avons une pleine confiance en la loyauté de l'armée ostarienne. Le peuple à montré a plusieurs reprises son attachement à la République, et notre armée est avant tout une armée du peuple au service du peuple.

La formule était volontairement formelle tout en étant bienveillante. Le Président avait accordé l'amnistie à la totalité des ostariens ayant occupé des fonctions subalternes ou moyenne dans les appareils de l'Ostaria royale et merksiste.

Et le Premier Ministre croyait en la nécessité de l'amnistie. Elle rend possible la réconciliation nationale. Evoquer la chose aurait pu paraitre insultante.


Brétigny : Toutefois général, ces prises de contacts des milieux monarchistes doivent être prises au sérieux. Je vous saurais donc gré de transmettre toutes prises de contact directes ou indirectes aux services de renseignement ostariens et à mon cabinet.

Concernant l'armée. Nous allons transformer l'armée ostarienne actuelle en véritable outil de défense. Notre armée n'a pas eu a participer a des conflits d'envergure depuis très longtemps. La Guerre Civile nous a complètement pris au dépourvu. Cela ne doit plus jamais arriver.

A cette fin d'ailleurs, j'ai pris sur moi de constituer un Conseil de Défense réunissant les experts que comptent notre pays. Sa nomination n'a pas encore été prévue et vous y siégerez naturellement. Nous aurons plusieurs experts ostariens et possiblement des conseillers militaires étrangers. D'ailleurs, nous avons pris contact récemment avec un officier de marine avarois émigré. Il devrait prochainement arriver à la capitale, nous devrions nous revoir tout les trois quand il sera à Lunont...

Les objectifs de ce conseil sont de rédéfinir le format de l'armée et son organisation. Nous allonrs auditer le matériel en usage et prévoir d'éventuels améliorations, optimisation, remplacements. Nous allons revoir la répartition des unités sur le territoire et leur imbrication dans un dispositif de défense national.

En d'autres termes, nous allons rendre impossible toute nouvelle tentative de destruction du gouvernement du peuple par des intérêts particuliers ou tout autre type d'agresseurs.

Pour les Delfrous, ce sont des traitres. Je vous demanderai donc de faire procéder aux vérifications d'usage si il devait y avoir l'ombre d'un doute. La gendarmerie relève de votre commandement, vous avez donc les moyens d'agir général !

Enfin, pourriez vous me communiquer un état précis des forces armées ostariennes à l'heure actuelle ? Avec les unités de gendarmerie, les unités de réserve et les équipements militaires notables (bases, bases navales, bases aériennes, centre logistique) ?

_________________
Alexandre de Brétigny
Premier Ministre

Maire d'Illonlieu
Conseiller régional de Cavour
Président du groupe "Républicains et démocrates cavouriens" (MUR) au Conseil Régional de Cavour

Président-délégué du Mouvement Uni pour la République pour la Région de Cavour
Porte parole du Mouvement Uni pour la République

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stéphane Dubois
Membre de la Haute Cour Constitutionnelle
avatar

Messages : 402
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 60

Feuille de personnage
Profession: Membre de la Haute Cour Constitutionnelle, chargé du recensement, de la Commission Électorale et de l'ISO
Parti ou tendance politique: Devoir de réserve

MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    Jeu 15 Nov - 19:54

Archibald Leduc se rappela de ce qu'on lui avait enseigné, il y a bien longtemps, pour garder le contrôle de l'armée. Il allait, à contre-cœur, appliquer son cours de l'académie militaire intitulé "Comment répondre à un supérieur".

De Brétigny : Le Président, le gouvernement et moi même avons une pleine confiance en la loyauté de l'armée ostarienne. Le peuple à montré a plusieurs reprises son attachement à la République, et notre armée est avant tout une armée du peuple au service du peuple.

Leduc : Oui, monsieur le Premier Ministre.

De Brétigny : Toutefois général, ces prises de contacts des milieux monarchistes doivent être prises au sérieux. Je vous saurais donc gré de transmettre toutes prises de contact directes ou indirectes aux services de renseignement ostariens et à mon cabinet.

Leduc : À vos ordres, monsieur le Premier Ministre.

De Brétigny : Concernant l'armée. Nous allons transformer l'armée ostarienne actuelle en véritable outil de défense. Notre armée n'a pas eu a participer a des conflits d'envergure depuis très longtemps. La Guerre Civile nous a complètement pris au dépourvu. Cela ne doit plus jamais arriver.

Leduc : Vous avez raison, monsieur le Premier Ministre.

De Brétigny : A cette fin d'ailleurs, j'ai pris sur moi de constituer un Conseil de Défense réunissant les experts que comptent notre pays. Sa nomination n'a pas encore été prévue et vous y siégerez naturellement. Nous aurons plusieurs experts ostariens et possiblement des conseillers militaires étrangers. D'ailleurs, nous avons pris contact récemment avec un officier de marine avarois émigré. Il devrait prochainement arriver à la capitale, nous devrions nous revoir tout les trois quand il sera à Lunont...

Leduc : Très bien, monsieur le Premier Ministre.

De Brétigny : Les objectifs de ce conseil sont de rédéfinir le format de l'armée et son organisation. Nous allonrs auditer le matériel en usage et prévoir d'éventuels améliorations, optimisation, remplacements. Nous allons revoir la répartition des unités sur le territoire et leur imbrication dans un dispositif de défense national.

Leduc : C'est une bonne idée, monsieur le Premier Ministre.

De Brétigny : En d'autres termes, nous allons rendre impossible toute nouvelle tentative de destruction du gouvernement du peuple par des intérêts particuliers ou tout autre type d'agresseurs.

Leduc : C'est ce que j'avais compris, monsieur le Premier Ministre.

De Brétigny : Pour les Delfrous, ce sont des traitres. Je vous demanderai donc de faire procéder aux vérifications d'usage si il devait y avoir l'ombre d'un doute. La gendarmerie relève de votre commandement, vous avez donc les moyens d'agir général !

Leduc : Je vous ai entendu, monsieur le Premier Ministre.

De Brétigny : Enfin, pourriez vous me communiquer un état précis des forces armées ostariennes à l'heure actuelle ? Avec les unités de gendarmerie, les unités de réserve et les équipements militaires notables (bases, bases navales, bases aériennes, centre logistique) ?

Leduc : Allez vous faire f*****, monsieur le Premier Ministre. Tout de suite, monsieur le Premier Ministre.

Il perçut un silence, pendant quelques secondes, puis remarqua le regard du Premier Ministre, qui le fixait. Il avait répondu machinalement et n'avait pas fait attention au fait qu'il s'agissait d'une question. Il sortit de son porte-documents une pochette verdâtre (une couleur qu'il détestait, pour les rapports aux civils qui le dégoûtaient), dans laquelle il prit quelques feuilles.

Leduc : En ce moment, les forces armées comptent 178 478 hommes : 114 000 dans l'armée de terre, 23 000 dans l'armée de mer et 41 000 dans l'armée de l'air. En ajoutant les 132 431 gendarmes - ces militaires inférieurs, pensait-il -, nous avons, au total, 311 000 hommes, auxquels nous pouvons ajouter les quelque 150 000 jeunes en service militaire.
Du côté des réservistes
- ces demi-civils, pensait-il -, nous en comptons près de 62 000.

En ce qui concerne les bases militaires, je vous les ferai parvenir bientôt, mais je n'ai malheureusement pas la carte sous la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bureau du premier ministre    

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau du premier ministre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostaria - RPG Politique :: Lunont, capitale :: Hôtel d'Allias - Premier Ministre-
Sauter vers: