Ostaria - RPG Politique

Micronation
 
VOTEZ POUR OSTARIA !!

top best forums
Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs du mois
Jérôme Plassel
 
Alexandre de Bretigny
 
Christian Duroux
 
Émile zolus
 
Fleur Ferrer
 
Stéphane Dubois
 
Marie Saez
 
Eric Wallas
 
Gregoire Hernandez
 
Kévin Delfrous
 
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez | 
 

 1ère élection présidentielle - Débat du premier tour

Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas Fauvel

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 27/01/2016
Age : 39

Feuille de personnage
Carte d'identité & Passeport - Fin de Validité : 05/01/2018
Carte Diplomatique - Fin de Validité :
Carte Visa Touriste - Fin de Validité :

MessageSujet: 1ère élection présidentielle - Débat du premier tour   Ven 29 Déc - 18:32

Tous les candidats et journalistes sont autorisés à prendre la parole ici. Cependant, il n'est pas possible de poster deux messages d'affilée, ni d'écrire un message de plus de 1000 mots (ça laisse encore de la marge ...) !

Nous vous rappelons que ce débat servira principalement à convaincre. Pour mobiliser votre électorat, les meetings seront plus efficaces.

Il est possible, même fortement conseillé, de critiquer vos adversaires : si la critique est justifiée, elle vous sera favorable à vous, et défavorable à votre concurrent.

Mesdames, Messieurs, bonsoir et bienvenue à ce grand débat du premier tour de l'élection présidentielle.

Messieurs Chaldon, Jourdan, Juvigny et Plassel, vous êtes candidats à l'élection présidentielle. Pourquoi les électeurs devraient-ils vous choisir plutôt que l'un de vos adversaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Jourdan
Ministre
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 20/08/2017
Age : 39

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Débat du premier tour   Ven 29 Déc - 19:12

Bonjour à tous, et merci de m'écouter. J'aimerais tout d'abord remercier les journalistes qui ont permis à ce débat d'avoir lieu et les autres candidats d'avoir accepté cette confrontation.

Ah, la question ... il faudrait commencer par voir qui est chacun de nous. Certes, ce n'est pas forcément très utile, parce que je pense que les électeurs nous connaissent tous déjà, sauf peut-être monsieur Juvigny, qui n'a pas joué un rôle des plus importants dans le rétablissement de la République ... enfin, passons.

Donc, si je me présente, c'est bien pour défendre le libéralisme. Parce que je prévois que certains d'entre nous
- il regarda les deux candidats de gauche - ne ... manqueront pas de taper sur les riches et sur les méchants chefs d'entreprise - avec une pointe d'ironie. Moi, ce que je veux dire à nos concitoyens, c'est que les créateurs de richesses, ce sont les entreprises. Ceux qui reconstruisent en ce moment notre pays, après la guerre civile, ce sont les entreprises. Ceux qui donnent des emplois à la population, ce sont les entreprises. Alors nous pouvons bien sûr les critiquer, les rendre responsables de tous les maux de la société et proposer de les taxer, de les taxer, et encore de les taxer, mais, quoi que l'on fasse, elles resteront les piliers de l'économie et donc, de la survie de nos concitoyens.

Mais cela ne sera pas mon unique combat durant cette campagne. Je défendrai également les valeurs traditionnelles de notre pays. Notre culture, notre patrimoine, nos valeurs. Quand on me dit qu'il faut autoriser le mariage homosexuel, je dis non. Quand on me dit qu'il faut faire de nos concitoyens des assistés, je dis non.

Je n'ai à cœur que le maintien de la société ostarienne indépendante des soi-disant progrès sociaux ou sociétaux. Je n'ai à cœur que la défense des véritables opprimés de notre société.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Juvigny
Député
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 39

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Débat du premier tour   Sam 30 Déc - 12:05

Benjamin Juvigny regarda d'un œil désapprobateur le candidat ultra-libéral et, lorsqu'il eut terminé, il prit la parole.

Monsieur Jourdan ... je répondrai à vos accusations et critiques comme il se doit.

Tout d'abord, vous avez mis en cause le fait que je n'aurais pas participé à la remise en place de la République. Je dirais que j'y ai contribué, davantage que vous. Vous avez bien, si je ne me trompe pas, appelé à voter non lors du référendum sur l'abrogation de la monarchie ? J'ai voté oui. Certes, mon influence à ce moment-là n'était pas aussi forte que la vôtre, et mon mouvement politique n'existait pas, mais mes convictions, contrairement aux vôtres, sont toujours restées les mêmes.

Vous vous êtes également montré très conservateur et totalement fermé à toute liberté de plus acquise aux minorités. Depuis si longtemps, les couples homosexuels ont droit à une union civile. En théorie, il n'existe aucune différence entre elle et le mariage. Simplement, en pratique, elle donne lieu à des manifestations de haine et d'intolérance toujours croissantes. Et nous, qui nous proposons législateurs, nous devons tenir compte de la pratique pour établir la théorie. Nous devons prendre conscience des enjeux et des conséquences de nos actes : la haine ou l'harmonie. Je n'ai jamais entendu le moindre réel argument contre ce progrès hormis le fameux "ce n'est pas notre culture", tout simplement parce qu'il n'en existe pas. Et vous refusez de l'assumer !

Ensuite, vous avez annoncé que je me battais contre les entreprises. Cela est faux, monsieur Jourdan. En effet, je ne me bats pas contre les patrons, mais pour les salariés. Les seuls qui, avec la politique que je souhaite mener, ont à craindre, sont ceux qui profitent, qui exploitent leurs employés. S'ils sont tels que vous le pensez, ils n'ont pas à avoir peur des réformes que je souhaite engager. Car le sens de ma candidature est bien entendu d'améliorer la condition des salariés mal payés, mal traités, qui travaillent sans arrêt. Et cela, que vous le vouliez ou non, cela existe ! Je souhaite la justice sociale, avec le salaire minimum, le temps de travail maximal, le paiement double à partir de la 36ème heure de travail hebdomadaire, le paiement triple les jours fériés et les dimanches ! Tout cela, ce sont effectivement des progrès sociaux ; pas des mesures destinées à empêcher les employeurs d'employer, pas des mesures destinées à empêcher les travailleurs de travailler, simplement des mesures destinées à l'amélioration des conditions de vie pour tous, pour l'égalité. Nous avons fait la paix, nous avons fait l'unité, faisons maintenant l'égalité, pour que notre devise soit enfin respectée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme Plassel
Président de la République
avatar

Messages : 1223
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 44

Feuille de personnage
Carte d'identité & Passeport - Fin de Validité : 02/08/2017
Carte Diplomatique - Fin de Validité :
Carte Visa Touriste - Fin de Validité :

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Débat du premier tour   Dim 31 Déc - 19:19

Jérôme Plassel avait patiemment écouté la bataille verbale entre deux de ses interlocuteurs lorsqu'il se décida à prendre la parole

Mes chers compatriotes,

Je vous remercie pour l'attention que vous portez ce soir au grand enjeu de cette élection présidentielle et je souhaite faire de même pour les organisateurs de ce grand débat, et particulièrement M. Fauvel, qui ont fait un très bon travail en dépassant les contraintes habituelles de temps d'organisation.

Évidemment, je vais tout de même réagir après ce qui a été dit ici, car j'aime les dialogues constructifs. D'ailleurs, puisque nous parlons de dialogues constructifs, M. Juvigny, j'ai été agréablement surpris de vous entendre proposer des mesures plutôt que de critiquer celles des autres et je vous en félicite. Elles sont bien sûr très ambitieuses, mais je suis convaincu, bien sûr, que vous n'aspirez qu'à l'amélioration de la situation de la population, ce à quoi nous aspirons tous ici.


Il jeta un regard en coin rapide à son adversaire libéral, puis repris.

Je crois en effet que la priorité dans l'état actuel de notre pays est de favoriser la reconstruction de notre nation. Elle a été souillée et humiliée par des tentatives de destruction de son peuple et cela, vous tous ici, je crois que vous le dénoncez avec moi. De toute évidence, les entreprises se doivent d'y participer et je suis convaincu que l'élan économique que va apporter cette reconstruction permettra dans un second temps d'imposer des contraintes sociales, telles que celles, légitimes et justifiées pour la plupart, que vous suggérez. Je respecte votre opinion, bien que je les trouve radicales et pour le moins difficiles à appliquer sans bouleverser totalement l'équilibre qui commence à s'instaurer dans le paysage économique du pays, et donc sans ralentir la reconstruction d'infrastructures modernes pour le développement de nos concitoyens.
Votre combat écologique est certes lui aussi très honorable, mais, de la même manière, vous comprenez que la priorité absolue est de fournir un toit, des routes et des infrastructures pour les services publics modernes et de qualité pour l'ensemble des Ostariens.

Voilà, j'aimerais désormais revenir, tout de même, à la question de M. Fauvel. Vous me connaissez, mes chers compatriotes. Vous connaissez mon combat et vous connaissez la façon dont je l'ai mené. Depuis des mois, je me bats pour la République. Depuis des mois, je me bats contre le totalitarisme et l'autocratie. Depuis des mois, simplement, je me bats pour pouvoir enfin proposer un projet qui unisse les Ostariens pour un avenir serein. Ce projet, il est là. Son idée ? La reconstruction. Nous sommes unis pour reconstruire notre pays et le défendre. Car, oui, les idéologies qui sont arrivées brutalement au pouvoir ont été vaincues. Mais non, elles ne sont malheureusement pas disparues. La menace qui pèse sur notre pays est de taille et nous nous devons de comprendre nos erreurs passées pour protéger notre avenir. Ainsi, je propose une augmentation massive des moyens en hommes et en matériels de notre police, de notre gendarmerie et de notre armée, afin que plus jamais quiconque ne puisse les vaincre pour une idéologie antidémocratique, malgré le fait qu'elles se soient admirablement battues lors de la guerre civile. Oui, je propose d'œuvrer pour le restitution des biens confisqués durant la guerre civile, la monarchie et le totalitarisme merksiste. Enfin, je veux rendre sa crédibilité à notre pays, qui a été injustement meurtri avec l'aide de grandes puissances étrangères, afin qu'elles comprennent que nous ne sommes pas l'un de leurs jouets dans lequel ils peuvent intervenir aussi longtemps qu'ils le souhaitent.

Mes chers compatriotes, cette alternative est une alternative d'union, de progrès, de reconstruction, et je vous assure, devant tous, que je ferai tout ce qui sera en mon pouvoir pour m'assurer que jamais un tel désastre ne puisse à nouveau survenir.

_________________
Jérôme Plassel, président de la République d'Ostaria (MUR).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Chaldon
Député
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 28

Feuille de personnage
Carte d'identité & Passeport - Fin de Validité : 27/09/2017
Carte Diplomatique - Fin de Validité :
Carte Visa Touriste - Fin de Validité :

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Débat du premier tour   Lun 1 Jan - 14:59

Louis Chaldon fut le dernier à prendre la parole. Il soupira.

Bien sûr, bonne année à tous. Je vais immédiatement répondre à la question de M. Fauvel.

Donc, comme vous l'aurez sans doute remarqué, il y a ici deux candidats qui proposent de remettre en cause le système libéral. Je ne parle pas des deux autres, de droite, qui ont des idées suffisamment éloignées des miennes pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté à ce sujet.

On m'a déjà interrogé, à mon grand étonnement, sur les divergences qui pouvaient exister entre M. Juvigny et moi-même. Voici ce que je réponds, haut et fort : nous avons des ressemblances, des combats honorables, notamment celui de l'amélioration de la condition ouvrière, mais cela s'arrête ici ! Énumérons nos différences : je suis pour la mise en place d'une démocratie directe où le peuple vote directement ses lois et dirige lui-même ses affaires, sans passer par une classe politique souvent corrompue et ayant failli encore plus souvent - ce n'est pas un hasard si la guerre civile a éclaté sous votre mandat, M. Plassel -, alors que mon adversaire du RSÉ souhaite garder ce système de l'argent ; je suis pour une police avec suffisamment de moyens pour défendre notre modèle - certes, encore imparfait - de démocratie, alors que mon adversaire du RSÉ n'en parle à aucun moment. Il ose se dire écologiste alors qu'il ne propose pas l'interdiction des véhicules au diesel, dont le remplacement serait financé par l'État pour permettre aux particuliers de ne pas se retrouver avec une carcasse de ferraille inutile ! Comment l'ose-t-il, alors qu'il ne souhaite pas l'interdiction des organismes génétiquement modifiés ?
Ensuite, il faudrait analyser ses propositions pour le pouvoir d'achat des citoyens : une simple baisse de l'impôt sur les revenus, pour tous. Non : je propose de le supprimer pour les ménages qui ne peuvent simplement pas le payer, gagnant moins de 2 500 O$ta mensuels ! Il ne veut pas taxer les fortunes de moins d'un million, oui, mes chers concitoyens, un million d'O$ta ! Je veux faire payer l'impôt sur la fortune à tous ceux qui ont une masse d'argent colossale et injustifiable. Il ne veut pas taxer le fonctionnement scandaleux de l'héritage ! Il ne propose pas de reconnaître que l'on n'a pas besoin de 20 000 O$ta par mois pour vivre et que l'on ne puisse pas justifier un tel salaire, ni que cet argent devrait revenir à des propositions sociales pour aider les plus démunis !

Comment ose-t-il se dire socialiste et écologiste ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Fauvel

avatar

Messages : 135
Date d'inscription : 27/01/2016
Age : 39

Feuille de personnage
Carte d'identité & Passeport - Fin de Validité : 05/01/2018
Carte Diplomatique - Fin de Validité :
Carte Visa Touriste - Fin de Validité :

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Débat du premier tour   Lun 1 Jan - 16:23

Bien. Il semble que tout le monde a pu s'expliquer à ce sujet.

Messieurs, cette question s'adresse à vous tous. Si vous êtes élus, quelle sera votre première mesure ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Juvigny
Député
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 39

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Débat du premier tour   Mar 2 Jan - 18:57

Benjamin Juvigny prit la parole.

Oui ... J'aimerais simplement dire que je crois au social, mais pas à l'extrémisme qu'il propose ...

Ma première mesure, une fois élu, sera de mettre en place - après vote de l'Assemblée Nationale - un Code du Travail recensant toutes les contraintes progressistes, sociales et solidaires que je souhaite établir concernant l'emploi. La première d'entre elles sera de limiter les licenciements, en imposant la justification de celui-ci ; un salarié ne pourra être licencié que pour une faute grave. Il sera nécessaire de garantir à tout salarié un minimum vital et il sera donc obligatoire de l'indemniser après son licenciement, en fonction de son ancienneté, notamment. Mais un travailleur ne sera pas forcé de quitter son emploi le jour même. En effet, je rendrai obligatoire de garder un employé au moins six semaines après son licenciement, à son poste, afin de lui permettre de s'organiser dûment.
La seconde parmi elles sera d'instaurer une réglementation sur les salaires. Chaque heure de travail ne pourra être rémunérée de moins de 8,5 O$ta. De même, il sera obligatoire de payer double un salarié à partir de sa trente-sixième heure de travail hebdomadaire. Il sera même forcé de payer triple ces heures les dimanches et les jours fériés.
Puisque nous reconnaissons que le repos est un droit des travailleurs, nous imposerons quatre semaines de congés payés annuels au minimum pour tous, et nous ne permettrons pas à quelqu'un d'être exploité pendant plus de 55 heures par semaine. Enfin, il va de soi que nous n'autoriserons aucun licenciement si le bilan de l'entreprise est positif.
Quatrième point : un vrai système d'arrêt de travail pour cause de maladie. Si un employé est dans cette situation, il devra être payé à son salaire habituel. De toute évidence, il ne sera pas permis de prendre pour motif de licenciement des arrêts de travail répétés.
Cinquième point, la grande révolution. Encore plus grande que tous les points précédents : la mise en place d'élections professionnelles, afin de donner un réel pouvoir à nos syndicats. Les salariés auront le droit de voter pour des représentants qui devront valider les grandes décisions de l'entreprise. Bien sûr, il ne sera pas possible d'imposer une telle mesure dans les petites entreprises, et nous nous en abstiendrons donc.
Le sixième : l'instauration de contrats de travail clairement définis : le CRT, le CTT et le CTP. Le premier concernera les remplacements temporaires, le second, l'emploi à titre temporaire - un an -, et non renouvelable, et le troisième, un emploi à durée indéfinie. De fortes réglementations encadreront donc les premiers contrats, afin de ne pas permettre aux patrons de procéder à un licenciement qui ne dit pas son nom en instaurant des contrats de travail courts qu'il renouvellerait à l'infini, pour pouvoir se séparer presque instantanément d'un salarié et sans répondre à aucune de ses obligations.
Le septième et dernier point sera une mesure de justice : les entreprises ayant moins du quart de leurs employés de sexe féminin seront imposées, de même pour celles n'ayant pas au moins 85 % d'entre eux embauchés par le biais d'un CTP, c'est-à-dire, donc un contrat de travail permanent. Il s'agit de limiter les abus que certains ne se priveraient pas de causer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme Plassel
Président de la République
avatar

Messages : 1223
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 44

Feuille de personnage
Carte d'identité & Passeport - Fin de Validité : 02/08/2017
Carte Diplomatique - Fin de Validité :
Carte Visa Touriste - Fin de Validité :

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Débat du premier tour   Mer 3 Jan - 14:41

Ah, je crois avoir déjà l'avoir annoncée, subtilement, certes. Ma première décision sera de faire voter par l'Assemblée Nationale un texte officiel déterminant les modalités des élections. En effet, aucun texte, à part celui établi sous la monarchie, ne les établit et il est nécessaire d'institutionnaliser au plus vite les pratiques démocratiques dont nous faisons preuve, aujourd'hui même, avec une élection présidentielle sans le moindre échec pour le moment. Le déroulement de celle-ci sera le même que pour les suivantes. Les élections législatives, d'un parlement monocaméral, se dérouleront toujours par liste et il n'y aura pas de changement dans le déroulement des scrutins locaux. Aucune prime majoritaire, je dis bien aucune, ne sera instaurée, comme j'entends certaines rumeurs le dire parfois, afin de pouvoir mettre en place une Assemblée Nationale pleinement représentative du peuple.
Mais nous évaluerons, dans quelques mois, les conséquences de ces règles et y apporterons peut-être des modifications, que nous ne manquerons pas de soumettre au référendum si elles nécessitent un changement majeur de nos institutions, ou simplement s'il est nécessaire de modifier la Constitution.

Ma priorité durant mon mandat sera de donner une force à la loi, d'établir des règlements ... de fournir à notre législation une force sans précédent. Je crois en une loi forte qui puisse protéger la République, la démocratie et nos concitoyens. La nation. Sans loi, aucun avenir n'est possible pour notre conviction : la voix du peuple doit être la voix de la nation.

_________________
Jérôme Plassel, président de la République d'Ostaria (MUR).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Débat du premier tour   

Revenir en haut Aller en bas
 
1ère élection présidentielle - Débat du premier tour
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elections Présidentielles 2012
» Ca y est j'ai craquée^^ma 1ère commande M.A.C
» réalisé en 1ère primaire
» Top 30 des affiches de la campagne présidentielle de Sarkozy
» liste de livres pour dut 1ère année Bordeaux Montaigne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostaria - RPG Politique :: Les Officiels :: Les Médias :: Agence de l'Information-
Sauter vers: