Ostaria - RPG Politique

Micronation
 
VOTEZ POUR OSTARIA !!

top best forums
Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs du mois
Eric Wallas
 
Marie Langle
 
Kévin Delfrous
 
Alexandre de Bretigny
 
François Dickson
 
Hector Johnson
 
Marii
 
Benoît Pardis
 
Zyma
 
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Eric Wallas
 
Kévin Delfrous
 
Alexandre de Bretigny
 
Marie Langle
 
Hector Johnson
 
François Dickson
 
Benoît Pardis
 
Marii
 
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez | 
 

 1ère élection présidentielle - Dépôt des programmes

Aller en bas 
AuteurMessage
Stéphane Dubois
Membre de la Haute Cour Constitutionnelle
avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 60

MessageSujet: 1ère élection présidentielle - Dépôt des programmes   Mer 20 Déc - 18:30

Le dépôt des programmes est ouvert du jeudi 21 décembre à 0h00 (oui, toujours le matin) au mercredi 27 décembre à 23h59.

Tout programme déposé avant ou après ce délai ne sera pas pris en compte. On vous laissera choisir le pied que vous aimez le moins et on le promènera au bout d'un piquet (peut-être déjà avec votre tête Very Happy ?) ! Oui, je suis un fanatique des piquets, mais que voulez-vous ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jérôme Plassel
Président de la République
avatar

Messages : 1201
Date d'inscription : 02/02/2016
Age : 44

Feuille de personnage
Carte d'identité & Passeport - Fin de Validité : 02/08/2017
Carte Diplomatique - Fin de Validité :
Carte Visa Touriste - Fin de Validité :

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Dépôt des programmes   Mer 27 Déc - 19:12

Citation :
Programme électoral de Jérôme Plassel

Éducation :

- Enfin déterminer par la loi les matières et les programmes scolaires !
- Recruter davantage d'enseignants.
- Revaloriser le salaire des enseignants.
- Faciliter les heures supplémentaires pour les enseignants qui souhaitent faire du soutien scolaire (pouvant être mis sur un compte pour un départ à la retraite anticipé)
- Mettre en place un examen donnant droit à un diplôme national à la fin du pilier secondaire.
- Instaurer une liste de diplômes du supérieur reconnus par la loi.

Économie/Travail/Social :

- Diminuer de 20 % l'impôt sur les revenus, afin d'augmenter le pouvoir d'achat, de stimuler la consommation et de faire redémarrer la croissance !
- Rendre l'impôt sur la fortune plus progressif.
- Réserver au moins 75 % des marchés publics aux entreprises ostariennes.
- Étiquetage obligatoire du pays d'origine des produits.
- Instaurer un plan de formations massives au sein des Ateliers Nationaux, qui ne peuvent être une alternative durable au travail en entreprise.

Santé/Environnement/Transports :

- Lancer un plan de lutte contre le tabagisme, la drogue et l'alcoolisme (venue de policiers dans les écoles, affiches ...)
- Lancer une campagne de prévention contre la "malbouffe" et sur la santé à l'école.
- Autoriser les OGM : ne pas recourir à des OGM signifierait avoir besoin de pesticides.
- Mettre en place une taxe sur les produits ménagers, décidée par les mairies.
- Favoriser le recyclage en créant deux sortes de poubelles : les poubelles de recyclage (papier, carton etc.) et les poubelles ménagères (autres)
- Création de containers de verre où pourront être déposés les produits à base de verre tels que les bocaux.
- Revaloriser le salaire des professionnels de santé.

Sécurité et Défense :

- Développement des peines alternatives, comme les travaux d'intérêt général, pour les petites peines, en remplacement des amendes, car la prison est le meilleur moyen de faire plonger les délinquants encore plus bas.
- Déployer des portiques de sécurité dans les aéroports et les gares.
- Créer 30 000 nouveaux postes dans les forces de l'ordre et 40 000 nouveaux postes dans l'armée.
- Donner à la police et à l'armée un budget considérablement revu à la hausse, afin de leur permettre d'éviter les menaces terroristes, et de leur autoriser la modernisation de leurs équipements.
- Encadrer l'armée d'une législation minimale, tout en lui laissant une grande liberté quant à son organisation interne.

Culture :

- Instaurer la gratuité d'accès à tous les musées publics. Les visiteurs auront la possibilité de faire des dons qui seront utilisés exclusivement pour la culture.
- Création d'une liste de monuments historiques à conserver.

_________________
Jérôme Plassel, président de la République d'Ostaria (MUR).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre Jourdan
Ministre
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 20/08/2017
Age : 39

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Dépôt des programmes   Mer 27 Déc - 19:25

Citation :
Programme électoral de l'Union Travailliste-Libérale

Éducation :

- Diviser le pilier secondaire en deux parties : la première sera commune à tous, alors que la seconde sera subdivisée en deux : la voie générale et la voie professionnelle, qui regroupera à la fois l'apprentissage sous le contrôle de l'école et l'enseignement plus théorique.
- Favoriser l'artisanat et les emplois considérés comme moins difficiles, car de nombreux jeunes s'obstinent à s'entraîner dans des études qu'ils n'ont pas les capacités de suivre.
- Favoriser les stages en entreprises dans le pilier secondaire, afin de permettre à tous les jeunes de comprendre ce qu'est l'emploi.

Société :

- Interdire toute autre manière d'être ostarien que le droit du sang, complet ou non, et la naturalisation.
- Interdire l'alcool et le tabac, qui sont des drogues, par définition !

Économie :

- Supprimer l'impôt sur la fortune.
- Supprimer l'impôt sur les sociétés.
- Baisser de 10 % l'impôt sur les revenus.
- Augmenter de 20 % la TVA.
- Privatiser la plupart des services publics, pour se concentrer sur le régalien et sur quelques autres services. Cela en réduira le coût pour l'État et donc pour ses citoyens, tout en lui assurant une meilleure gestion.
- Revaloriser le salaire de toute la fonction publique : police, gendarmerie, armée, santé, enseignement ...

Sécurité :

- Développer notre police et notre armée en embauchant 50 000 soldats, 40 000 gendarmes et 40 000 policiers.
- Lutter contre les trafics.
- Des moyens à la police, à la gendarmerie et à l'armée !

Agriculture/environnement/santé :

- Les collectivités publiques se fourniront chez des producteurs locaux et les cantines publiques, chez des agriculteurs bio, en priorité.
- Favoriser les prêts à taux zéro pour les agriculteurs en dernier recours, pour inciter les banques à financer leurs projets.
- Soutenir l'installation des jeunes agriculteurs.
- Favoriser la médecine scolaire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Chaldon
Député
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 12/09/2016
Age : 28

Feuille de personnage
Carte d'identité & Passeport - Fin de Validité : 27/09/2017
Carte Diplomatique - Fin de Validité :
Carte Visa Touriste - Fin de Validité :

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Dépôt des programmes   Mer 27 Déc - 19:27

Citation :
Programme électoral de Louis Chaldon

Une démocratie directe

- Suppression de l'Assemblée Nationale. Tout citoyen pourra voter et débattre les lois et les traités internationaux sur un site internet créé à cet effet. Chaque citoyen pourra proposer une loi. Pour être mise au vote, elle devra recueillir le soutien d'1 % des électeurs.
- Suppression des conseils municipaux et régionaux. Tout citoyen pourra voter et débattre les arrêtés sur un site internet créé à cet effet. Chaque citoyen pourra proposer un arrêté. Pour être mise au vote, elle devra recueillir le soutien d'1 % des électeurs de la commune ou de la région, selon le cas.
- Le Président de la République ne sera qu'un représentant de la nation.
- Il n'y aura plus de ministres.

Économie, emploi et social :

- Mettre en place l'impôt sur la fortune à partir de 750 000 O$ta en tranches : de 750 000 à 1 500 000 : 5 %, de 1 500 000 à 3 000 000 : 15 %, de 3 000 000 à 6 000 000 : 30 %, plus de 6 000 000 : 60 %.
- Mettre en place l'impôt sur les revenus uniquement sur les revenus supérieurs à 2 500 O$ta par mois.
- Mettre en place une limite de revenu fixée à 20 000 O$ta. Au-delà de cette limite, le reste sera reversé à l'Etat dans sa totalité.
- Établir un revenu de 500 O$ta par mois pour tous les citoyens ostariens majeurs ayant un casier judiciaire vierge.
- Établir une limite de travail fixée à 35 heures par semaine. Les heures travaillées au-delà seront cumulables pour des jours de RTT (Réduction du Temps de Travail). Si la personne ne souhaite pas de RTT, elle pourra être rémunérée pour ces heures. Ce revenu ne sera pas imposé.
- Mettre en place un salaire minimum de 1 400 O$ta bruts mensuels pour un travail à temps plein (c'est-à-dire 35 heures).
- Donner le droit à chaque personne d'avoir trois semaines de congés payés par an.
- Mettre en place une taxe sur les droits de succession de 30 % à partir d'un héritage de 500 000 O$ta, de 20 % à partir de 1 000 000 O$ta, de 60 % à partir de 1 500 000 O$ta, de 40 % à partir de 2 000 000 O$ta, de 50 % à partir de 2 500 000 O$ta et de 90 % à partir de 3 000 000 O$ta.

Éducation :

- Embaucher 60 000 nouveaux enseignants pour limiter le nombre d'élèves par classe.
- Rendre l'école obligatoire à partir de 3 ans, dans des écoles maternelles.

Société :

- Punir les discriminations à caractère homophobe d'un an de prison ferme et de 300 000 O$ta.
- Interdire la vente de tabac et d'alcool sur tout le territoire : ce sont des drogues !
- Interdire les stupéfiants de catégorie B : ce sont des drogues, au même titre que les autres !

Transports/Agriculture/Ecologie/Droits des animaux

- Interdire la vente de tout produit ayant entraîné des souffrances animales.
- Interdire la vente de tout véhicule fonctionnant au diesel. L'Etat rachètera les véhicules y fonctionnant au prix d'achat, afin de ne pas ruiner les ménages en possédant.
- Interdire les OGM et les produits issus d'animaux nourris à base d'OGM.
- Créer une Brigade de Surveillance des OGM (BSOGM, 13 000 emplois) chargée de vérifier que les produits mis en vente ne sont pas des OGM ou issus d'animaux alimentés d'OGM.
- Payer 50 % du prix lorsque les collectivités territoriales décident de créer des transports en commun (bus, trams, trains, métros)

Sécurité :

- Mettre en place des Groupes de Dissolution du Marché Noir (GDMN), qui compteront 80 000 personnes.
- Durcir les peines encourues pour tout crime ou délit.
- Considérer la violence contre les animaux comme la violence contre les humains au niveau légal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benjamin Juvigny
Député
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/12/2017
Age : 39

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Dépôt des programmes   Mer 27 Déc - 19:48

Pour un avenir social !


Les vingt-et-un points de B. Juvigny pour Ostaria.



1. Instaurer des contraintes pour le licenciement, car les employeurs ne sont actuellement soumis à aucune règle :
- interdiction des licenciements sans motif valable ;
- indemnisation obligatoire des salariés licenciés ;
- obligation de conserver un employé pendant six semaines à partir de son licenciement.
2. Instaurer des règles permettant d'empêcher l'esclavage moderne :
- un salaire minimum fixé à 8,5 O$ta de l'heure ;
- le paiement double à partir de la 36ème heure de travail hebdomadaire ;
- l'interdiction du travail de plus de 55 heures hebdomadaires ;
- paiement triple les jours fériés et les dimanches ;
- quatre semaines de congés payés par an au minimum ;
- interdiction de la baisse des salaires si le bilan économique de l'entreprise est positif.
3. Créer un véritable système d'assurance maladie :
- obligation du paiement des salariés à taux plein pendant un arrêt de travail suite à une décision du médecin du travail ;
- aucun licenciement ne peut prendre pour prétexte des arrêts pour cause de maladie trop récurrent.
4. Mettre en place une participation salariale au sein de l'entreprise
- obligation de représentation des employés par des membres d'un syndicat élus par eux au scrutin plurinominal à un tour tous les ans dans les entreprises comptant au moins 50 employés ;
- obligation d'accord des représentants syndicaux pour toute décision relative à l'entreprise : licenciement, vente, achat, ou toute autre modification.
5. Redonner du pouvoir d'achat aux Ostariens :
- réduction de la TVA de 10 % ;
- augmentation de l'impôt sur la fortune de 10 % ;
- prise en compte de la résidence principale dans le calcul de l'impôt sur la fortune.
6. Considérer trois types de contrats de travail :
- le contrat de remplacement temporaire (CRT), destiné au remplacement d'un employé empêché temporairement d'exercer son emploi, ne pouvant durer moins d'une semaine ou plus de six mois ;
- le contrat de travail temporaire (CTT), qui stipule la durée de l'embauche, qui ne peut pas excéder un an et ne peut pas être renouvelé ;
- le contrat de travail permanent (CTP), qui ne prévoit pas de fin de l'embauche ;
Un CRT pourra être mué en CTT ou en CTP et un CTT, en CTP.
7. Instaurer un impôt sur les entreprises d'au moins 10 salariés n'ayant pas au minimum 85 % de leurs salariés employés par le biais d'un CTP ou d'un CRT.
8. Instaurer un impôt sur les entreprises n'ayant pas parmi leurs employés plus de 25 % de femmes.
9. Contrôler les refus d'embauche des employeurs, qui devront être justifiés.
10. Rendre l'éducation plus flexible en permettant une scolarisation dans le supérieur partielle possible, en n'achevant que certains niveaux.
11. Mettre en place un système de filières au sein du pilier secondaire et du pilier tertiaire : sciences naturelles (SN), sciences techniques (ST), sciences économiques (SÉ), littéraire (L), gestion et mercatique (GM) et santé et social (SS) ; il sera en outre possible de se spécialiser en un domaine en particulier au sein même de la filière.
12. Mettre sous l'autorité du gouvernement la mise en place des programmes scolaires.
13. Autoriser le mariage entre personnes du même sexe.
14. Décentraliser le pouvoir en donnant davantage de possibilités aux régions.
15. Augmenter considérablement le salaire de la fonction publique, qui vit aujourd'hui dans des conditions scandaleuses.
16. Faire passer la part du nucléaire dans la consommation énergétique à moins de 50 % d'ici 3 ans :
- fermeture progressive des centrales nucléaires ;
- développement massif, en partie via des subventions, des énergies renouvelables ;
- taxation des distributeurs d'énergie dont moins de 50 % de l'énergie qu'ils fournissent est issue de sources d'énergie renouvelables ;
- mise en place d'une obligation de fournir 100 % d'énergie issue de sources renouvelables d'Énergie d'Ostaria, entreprise publique.
17. Moderniser les transports :
- interdire la circulation des véhicules de plus de 20 ans sur les routes ;
- développement massif des transports en commun interrégionaux et intercommunaux ; subventions massives en faveur de collectivités territoriales souhaitant s'inscrire dans cette démarche.
18. Interdire la circulation de poids lourds sur les autoroutes aux heures de pointe, les premiers jours des vacances scolaires et les jours fériés, exceptés ceux transportant des denrées périssables et des journaux.
19. Repenser la santé :
- soutenir l'installation de professionnels de la santé dans les déserts médicaux ;
- favoriser l'établissement de maisons de santé ;
- insister sur le rôle important des professionnels de santé à l'école.
20. Faciliter l'accès à la culture :
- rendre gratuit l'accès aux musées publics ;
- favoriser les sorties pédagogiques dans les écoles en soutenant les collectivités territoriales décidant de les promouvoir ;
- instaurer un "passeport culture" d'une valeur de 40 O$ta par mois pouvant être dépensé exclusivement dans les activités culturelles.
21. Transformer les Ateliers Nationaux, institution rabaissant les individus, en un grand lieu de développement de la personne :
- application des mêmes règles qu'au travail en entreprises évoquées aux points 2 et 3 ;
- mettre en place un véritable système de formations gratuites pour les demandeurs d'emploi, pourvu qu'ils prouvent que celle-ci favorise leur retour à l'emploi ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandre de Bretigny
Premier Ministre
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 04/11/2017
Age : 36

MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Dépôt des programmes   Jeu 28 Déc - 22:51

Citation :
UN PROGRAMME POUR "
BATIR L'AVENIR AVEC JEROME PLASSEL !"



REPUBLIQUE ET INSTITUTIONS

La République retrouvée doit s'inscrire dans le paysage politique mais également dans les habitudes des ostariens. Aussi, il est proposé de développer la symbolique républicaine au travers des célébrations de la République, la mise en place d'un serment d'allégeance prêté par les fonctionnaires et les militaires et répétés par les élèves des écoles publiques.
L'idée étant de faire comprendre l'enjeu républicain à ceux qui servent la République et ceux qui en bénéficie notamment via l'Ecole.

Les institutions de la Constitution du 22 novembre doivent être établies mais surtout mises à l'épreuve. Ainsi, le gouvernement pourra juger des forces et faiblesses du texte constitutionnel et proposer au besoin une modification constitutionnelle d'ajustement. Il est proposé qu'un bilan du fonctionnement des institutions soit effectué six mois après sa mise en application. Le bilan sera établi par une commission mixte réunissant des représentants du gouvernement, de l'Assemblée Nationale et de la Cour Suprême. Ce comité d'expert aura a rendre un rapport sur le fonctionnement et l'application de la Constitution et fera des recommandations collectives et particulières sur la modifications éventuelle de la Constitution.


JUSTICE

Le gouvernement de transition à mis en place une réforme complète de la justice avec l'aide de la Cour Suprême d'Ostaria. Cette réforme à pour objectif de viser a un fonctionnement rapide et optimal de la justice ostarienne. D'une part la justice ostarienne a été rénovée dans son fonctionnement et dans son lien avec la Contitution. D'autre part, un code de procédure judiciaire a permis de permettre à tous les citoyens de connaitre le fonctionnement de la justice ostarienne et de pouvoir s'en saisir au besoin.

Nous proposons de suivre la mise en place de la réforme de la justice, de viser a ce que les termes de la réforme soient bien mis en place et ajustés au besoin. Nous promettons de mettre en place le Tribunal Spécial établi pour poursuivre les criminels de guerre ayant déclenché la Guerre Civile dont nous venons seulement de sortir.

Nous proposons enfin de simplifier l'accès à la justice par l'application de la réforme mais en facilitant les recours à la justice.


EDUCATION ET INNOVATION

L'éducation ostarienne a été l'un des parents pauvres de la République. Nous proposons de réformer l'enseignement secondaire ostarien afin de débuter la spécialisation progressive des jeunes ostariens et en créant un point d'étape entre le pillier scolaire et le pillier supérieur.

Nous proposons la création d'un baccalauréat ostarien cloturant les études scolaires secondaires et préparant l'accès aux études supérieures.
Nous proposons également de mettre en place une procédure de validation de ce baccalauréat par les acquis de l'expérience ou par épreuve spéciale pour permettre aux autres citoyens de pouvoir le passer. Le diplome sera pensé pour permettre a chacun de maitriser la formation citoyenne basique.

De même, la recherche et la formation de nos élites académiques est laissée à l'abandon depuis bien trop longtemps. L'absence d'une instance centralisatrice dans l'organisation de la recherche, l'absence d'un archivage des produits de la recherche en science humaine couplée à l'incapacité d'Ostaria a former elle même ses chercheurs met notre pays dans une situation d'infériorité dans les domaines de l'innovation. Aussi la création d'une université ostarienne devient urgent et important.

Nous proposons de créer une Université Nationale d'Ostaria sous la forme d'un établissement national d'enseignement supérieur conçu sur une forme confédérale. Ainsi, chacune des facultés de l'Université Nationale d'Ostaria seraient dispersées dans les grandes villes du pays. Cela permettant de favoriser les retombées locales (économique, en terme d'emplois, de développement local divers) résultant de la présence d'un établissement universitaire. Nous établirons également des diplômes nationaux de l'enseignement supérieur et une procédure de collation des grades universitaire et de recrutement des chercheurs.

Nous proposons également de compiler les sources du savoir ostariens dans une Bibliothèque Nationale qui aurait pour objectif, en lien avec l'Université, de recevoir mais aussi de rechercher toutes sources utiles au développement du savoir ostarien. Dans cet objectif, la Bibliothèque Nationale serait habilitée à contacter des instances homologue à l'étranger pour diffuser notre savoir et enrichir nos collections d'éléments d'archives étrangers concourant à notre propre recherche, tant  dans les domaines fondamentaux que des sciences humaines et sociales.

Nous proposons de mettre en place une instance en charge des grands projets scientifiques et suivant les avancées de la recherche micromondiale et étudiant leurs applications en Ostaria.


ECONOMIE

L'économie ostarienne sort dévastée de ces derniers mois de guerre civile. Nos entreprises ne fonctionnent plus ou très peu, l'absence d'épargne limite l'investissement et l'Etat a perdu la confiance des citoyens après plusieurs mois de dictature. C'est toutefois une période permettant d'explorer de nouvelles opportunités et de relancer l'économie ostarienne dans une dimension nouvelle pour redévelopper la prospérité de notre pays.

Nous proposons de faire entrer l'économie ostarienne dans le système EcoMicro. Cela permettant à chacun d'avoir une gestion optimisée de ses actifs et permettra d'accentuer le rôle de l'Etat dans le fonctionnement de l'économie et de restaurer la confiance par une gestion efficace. Nous proposons de procéder a une nationalisation partielle et temporaire des secteurs clefs de l'économie afin de la relancer progressivement et de stimuler l'initiative privée par une politique de prix préférentiels accordée aux entreprises nationales. Nous pourrons également ouvrir notre économie vers  l'étranger et développer notre commerce extérieur afin de combler les besoins du marché intérieurs avec des marchandises importées. Tout cela en prenant soin de développer une politique d'exportations équilibrant nos échanges favorablement.

Nous proposons de créer un Ministère du Plan rattaché a une administration spéciale réunie dans un Commissariat au Plan qui aura pour objectif de déterminer les priorités économiques nationales afin de développer un outil productif performant et permettant la mise en place d'une économie libérale à long terme. Les objectifs de cette administration sera de déterminer les axes économiques vers lesquels s'orienteront les moyens de productions nationalisés afin de développer la production de bien mais aussi et surtout d'infrastructures servant aux citoyens et aux entreprises.


SECURITE ET DEFENSE

L'isolation relative d'Ostaria sur la scène internationale, la relative facilité avec laquelle les révolutionnaires royalistes et merksistes ont réussis a prendre le pouvoir parfois avec l'aide de puissances étrangères (Kolozistan, Liberistant et Valdisky pour la RPO, Avaricum pour le royaume) ont montré la faiblesse des forces de sécurité ostariennes qui n'ont pas pu anticiper le double coup d'état. Il est à notre sens vital de mettre urgemment en place les moyens utile à préserver l'indépendance ostarienne par des moyens ostariens. Nous avons le devoir de restaurer la défense du territoire ostarien a un niveau acceptable. De même, le double-coup d'état a montré les limites de nos forces de renseignement et de police.

Nous proposons une remise à plat complète de la politique de défense nationale en réformant le fonctionnement et l'organisation de nos forces armées.

Nous proposons de réorganiser nos forces de polices et de renseignements et d'envisager au besoin de renforcer les moyens humains et matériels afin de garantir l'ordre, la sécurité et la paix publique à Ostaria et de sauvegarder notre République.


AFFAIRES SOCIALES

Nous proposons le maintien de l'intégralité des droits et avantages sociaux acquis. Si il nous est important que chacun contribue et fasse sa part dans le redressement du pays, il ne peut être acceptable de remettre en cause le soutien de l'Etat dans une période ou un grand nombre d'ostariens dépendent parfois de ces aides pour vivre après la chute des dictatures. Nous proposons également de soutenir la reconstruction par l'implication de l'Etat.

Nous proposons d'étudier la mise en place d'aides à la population dans les zones ayant souffert de la Guerre Civile.

Nous proposons que l'Etat, par le biais du Commissariat au Plan, participe à l'oeuvre de reconstruction des biens publics et privés détruits pendant la Guerre Civile et restitue les biens privés détruits, spoliés, nationalisés, à leurs propriétaires légitimes (sauf dans le cas ou une nationalisation est maintenue par le Commissariat au Plan).


INTERNATIONAL ET AFFAIRES ETRANGERES

Quand la Guerre Civile a été déclenchée, celle ci s'est développé dans notre pays dans une relative indifférence internationale. Alors que les yssois se mettaient loyalement au service de la République dans le cadre de nos accords diplomatiques, plusieurs pays parfois voisins, ont profité de la faiblesse d'Ostaria et de sa division. Ainsi, de grandes quantité de matériel de guerre ont été livrées aux factions extrémistes par plusieurs pays étrangers et combattant contre la République et permettant leur victoire. A l'ONA, quand notre cas a enfin été soumis au Conseil Permanent, les grandes puissances micromondiales en ont profité pour instrumentaliser la crise ostarienne au profit de leurs propres politiques nationales pour détourner l'attention de l'ONA du sort d'Ostaria pour s'intéresser a de prétendus crimes de guerre yssois.

Cette leçon de l'abandon international, de la mise en difficulté de nos alliés et du soutiens d'états étrangers aux factions ayant combattu contre la République montre l'importance pour Ostaria d'aborder l'environnement international avec méfiance et prudence.

Nous proposons que la République d'Ostaria condamne officiellement le rôle des états ayant instrumentalisé la crise ostarienne à leurs profits et prenne les décisions qui s'imposent et qui s'avèreront adaptée au comportement de chacun.

Nous proposons que la République d'Ostaria, dont l'essentiel des efforts devront être orientés vers la reconstruction, adopte une position de retrait vis a vis des grandes organisations politiques internationales. Nous préconisons également qu'Ostaria devienne membre observateur de l'ONA qui n'a pas su défendre Ostaria durant l'été.

Nous proposons de revoir la liste des traités signés par Ostaria afin de revoir comment restaurer un réseau diplomatique fiable et mutuellement profitable avec l'étranger.


_________________
Alexandre de Brétigny
Premier Ministre

Maire d'Illonlieu
Conseiller régional de Cavour
Président du groupe "Républicains et démocrates cavouriens" (MUR) au Conseil Régional de Cavour

Président-délégué du Mouvement Uni pour la République pour la Région de Cavour
Porte parole du Mouvement Uni pour la République

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1ère élection présidentielle - Dépôt des programmes   

Revenir en haut Aller en bas
 
1ère élection présidentielle - Dépôt des programmes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elections Présidentielles 2012
» Ca y est j'ai craquée^^ma 1ère commande M.A.C
» réalisé en 1ère primaire
» Top 30 des affiches de la campagne présidentielle de Sarkozy
» liste de livres pour dut 1ère année Bordeaux Montaigne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ostaria - RPG Politique :: Lunont, capitale :: Commission Électorale-
Sauter vers: